cropped-MM-logo-rond-transparent-textenoir-v3-scaled-1.webp

Il n’y a pas d’âge pour avoir du style !

Hier, on disparaissait du paysage mode passé 50 ans.  
Aujourd’hui, on ne compte plus les influenceuses et les icônes de style quinqua, sexa et plus encore. 
Preuve que les choses évoluent. Et que la mode reste, par-delà les années, un formidable terrain d’expression et d’affirmation de soi

Une interrogation essentielle se pose : Comment vieillir avec chic ? 

Ne rien s’interdire tout en ayant conscience de son âge. On ne s’habille plus comme à 20 ans, car on se connait mieux et que le monde a évolué et non parce que quelque chose « n’est plus de son âge. » 
Et avez-vous pensé à puiser des pièces dans le vestiaire masculin pour affirmer votre féminité ? Souvenez vous d’un certain Monsieur Saint Laurent. C’était un visionnaire.  « Son » smoking au féminin restera un éternel indémodable. 

Les marques ont dû s’adapter et les égéries d’âge mûr se multiplient. Le luxe s’offre des stars sexagénaires – Isabelle Huppert pour Balenciaga – , septuagénaires – Charlotte Rampling pour Givenchy et même octogénaires – Ali MacGraw pour Chanel. 
Du côté de la beauté, on retrouve entre autre Jane Fonda – octogénaires – qui joue les ambassadrice chez l’Oréal Paris. 
 
Maintenant nous l’avons bien compris, ce sont d’avantage des styles plus que des âges qui prime. Avec les prémisses du mouvement « body positive » des personnalités aux styles respectifs plus appropriables émergent. 

Cela prend du temps de ne plus chercher à dissimuler qui l’on est. On peut s’amuser, mais on n’a pas non plus envie de devenir invisible ! 
Lorsque vous cesserez de vous accrocher à votre jeunesse, c’est à ce moment-là que vous réussirez à vous réinventer. 

Il est vital que des visages de femmes d’âge mûr soient de plus en plus présent dans les médias, les magazines et la publicité. Leur absence aurait la tendance malheureuse à nourrir un processus toxique envers les jeunes filles.  
Le fait que celle-ci ne puissent pas disposer d’images positives de la vieillesse signifierait qu’elles ne réussissent pas à se projeter et cela aurait quelque chose d’effrayant. 

Chaque vie a son histoire, mais quelle que soit la configuration, la cinquantaine est (enfin) le moment de s’occuper de soi, de sa santé et de ses vrais besoins. 
 
Toujours penser que cette période de la vie est véritablement un réjouissant élan de liberté ! 

Envie d'en découvrir plus?